Incidents lors de la commémoration du 18 juin 1940

Publié le par François Lucchini

A l’occasion de la commémoration de l’Appel du 18 juin 1940 qui s’est passée comme chaque année à Montreuil, un très regrettable incident a eu lieu.
Madame Mouna Viprey, première adjointe au maire représentant Madame Dominique Voynet empêchée, a prononcé un discours au nom de la municipalité de Montreuil, en présence de nombreux citoyens, de jeunes et de représentants des associations d’anciens combattants, d’anciens résistants et déportés. Elle a rappelé le contexte historique dans lequel cet appel a été lancé par le Général de Gaulle et souligné les valeurs que cet acte de résistance à l’oppression nazie représente encore aujourd’hui.

Monsieur Menu, président de l’association « 18 juin 1940 » a ensuite rappelé et relu l’appel du Général de Gaulle.

Tout s’est déroulé conformément aux usages républicains qui s’imposent dans ces instants solennels, jusqu’au moment où Monsieur Jean-Pierre Brard, Député de Montreuil, s’est dirigé vers le micro pour s’exprimer à son tour.

A la stupeur générale, M. Alain Monteagle, conseiller municipal délégué aux anciens combattants, a en effet donné l’ordre aux agents municipaux de couper le micro pour empêcher que l’assistance entende l’allocution de Monsieur Jean-Pierre Brard, et de lancer l’hymne national pour couvrir sa voix.

La Marseillaise passée, dans la confusion et sous les invectives lancées par certains élus de la majorité municipale, Monsieur le Député s’est vu obligé de terminer son discours sans que le micro ne lui soit rendu.

Sur décision de Madame la Première Adjointe, la cérémonie a été écourtée.

Cette censure de l’expression d’un parlementaire, représentant les citoyens montreuillois à l’Assemblée Nationale,  lors d’une cérémonie de commémoration de la Résistance est un grave précédent. Ce comportement tout à fait contraire aux usages de la République dans ce genre de circonstances jette le trouble parmi la population montreuilloise et les anciens combattants, attachés aux valeurs fondamentales qui rassemblent tous les Français au-delà des clivages politiques.

La conduite des élus présents de la majorité municipale correspond-elle à une consigne de Madame la Sénatrice-Maire ? Nous ne pouvons le croire et espérons que Madame Dominique Voynet saura condamner cet incident et rétablir un climat serein dans notre Commune.

Par François Lucchini
Maire-Adjoint honoraire de Montreuil


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marie Hélène Carlier 25/06/2008 02:12

La nouvelle majorité semble vouloir être donneuse de leçons dans tous les domaines, Monsieur Brard vous n'avez pas écrit à Madame la maire pour demander
l'autorisation de parler.

Et oui, une fois pour toute cela suffit pas, il faut faire un courrier à chaque fois. Et puis, Monsieur Brard vous ne donniez pas la parole à madame la sénatrice. mais encore fallait il qu'elle soit présente. Mais encore plus choquant, c'est le peu de respect envers les déportés, anciens combattants, les victimes de guerres, les membres de cette nouvelle majorité n'étaient pas présents aux commérations avant les élections.

DESRUES René-Pierre 22/06/2008 15:53

Madame Mouna VIPREY montre là son vrai visage....Socialiste par accident, avec la seule volonté de réussir son parcours personnel, elle a, quand elle était à la Section du PS montreuillois, encouragé toutes les manoeuvres d'appareil pour être candidate aux législatives. Avec un bon appui au national, les miltants de Montreuil se sont vu refuser de voter pour leur candidate !!! Et Mouna VIPREY a pu ainsi faire campagne, faisant fi des désirs des militants qu'elle disait chérir par dessus tout. Sans connaître l'histoire de la Gauche à Montreuil, de son union depuis 1965, se moquant du vote indicatif des militant PS, elle a rejoint Dominique VOYNET, provoquant une scission du PS et l'affaiblissement des forces de gauche issues du mouvement ouvrier à Montreuil. Sa soif de pouvoir et sa haine envers Jean-Pierre BRARD la conduise à des comportements que l'on croyait réservé aux élus UMP.... J'ai d'ailleurs l'impression que c'est une municipalité de droite qui a pris le pouvoir, tant leur haine et leur mauvaise foi est grande contre la précédente municipalité d'Union de la Gauche. Interdire de parole le Député de Montreuil ! Alors que l'on laisse parler Menu !!! C'est vraiment n'importe quoi......Nous allons vers des jours très difficiles pour notre cité si cette politique de la courte vue, de la revanche et de la démagogie continue... Résistance !!!