A Montreuil : De bonnes gauches contre la droite !

Publié le par Rédaction 93100 Dessus Dessous

Les élections cantonales des 20 et 27 mars constituent l’occasion de mettre une nouvelle gauche en route face à la droite arrogante. Après le mouvement social contre la casse des retraites de 2010 qui a amené des millions d’entre-nous dans la rue ; après les révolutions en Tunisie, Egypte et Lybie, il est plus que temps de dire « Dégage !!! » à ce gouvernement.

 

Tous les jours de nouvelles attaques ont lieu contre notre modèle républicain de protection collective. Après les retraites, c’est la santé et plus largement la sécurité sociale qui est en ligne de mire des prédateurs libéraux alliés au grand patronat.

 

Tous les jours, ce gouvernement désavoué par les Français montre son vrai visage : celui de laquais du capital et des riches. Jeudi 3 mars, le Premier ministre vient d’annoncer la suppression de l’impôt solidarité sur la fortune (ISF).

 

Ca ne peut plus durer ! Les élections cantonales constituent bien le premier round des élections nationales de 2012 : présidentielle puis législatives.

 

Nous constatons également, au travers de ses errements sur les retraites, que la social-démocratie, qu’elle soit verte ou rose, ne constitue pas la force politique en capacité de relever le défi de l’alternative politique. La politique menée par Claude Bartolone au Conseil général le montre : liquidation du service public au profit de « partenariats public-privé », subventions à l’enseignement privé, suppression de la dotation en ordinateur aux collégiens du public… La suppression des subventions au monde culturel, comme le Salon du Livre de jeunesse ou l’association Comme Vous Emoi témoigne encore de ce recul organisé par la majorité sociale-démocrate au Conseil général. Face à une droite extrême qui ne sert que l’intérêt particulier uniquement pour le profit de quelques uns, nous pensons qu’il faut une vraie gauche pour mettre en œuvre l’écologie pour de bon et la république pour toutes et tous.

 

A Montreuil, nous avons tout tenté pour rassembler l’autre Gauche autour d’un projet politique commun, en tirant les leçons des candidatures unitaires présentées ailleurs, comme la liste « Limousin Terre de Gauche » qui aux dernières régionales avait obtenu 20 % des voix.. Le 22 novembre 2010 encore, nous avons rassemblé la plupart des forces politiques favorables à un projet politique alternatif. En vain. Les histoires de famille ont empêché l’unité des forces de gauche. Dont acte.

 

Pour autant, nous ne nous résignons pas !

 

Face à la droite, pour lancer un signal fort, il est indispensable que les Montreuilloises et Montreuillois se mobilisent et aillent massivement voter les 20 et 27 mars prochain.

 

Trois candidats porteront les couleurs de la gauche de combat : Dominique Attia, candidate de la Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique (FASE) ; Christophe Alliaume, candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) et Belaïde Bedreddine, candidat du Parti Communiste Français (PCF).

 

Si nous regrettons cet « excès » de candidats, il ne nous appartient pas de les départager au nom d'une quelconque « légitimité ».

 

 

Que ce soit la FASE, le NPA ou le PCF, ces trois forces ont beaucoup en commun et nous partageons beaucoup avec elles, notamment l’aspiration résolue à une vraie politique de gauche au Conseil général.

Nous appelons donc les électeurs à changer la donne en leur apportant leur voix.

 

Aux urnes, citoyennes et citoyens !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article