"A Montreuil et à Bagnolet, pour nous, c'est Brard"

Publié le par Nathanaël Uhl

NathUhl.jpg Bon, avec tout ça, je n’ai rien écrit sur les législatives à Montreuil et Bagnolet. J’ai encore moins écrit clairement pour qui, et pourquoi, j’appelle à voter. Donc, en toute clarté : je soutiens Jean-Pierre Brard, le candidat du Front de Gauche. Comme la FASE, comme le Rassemblement de la Gauche citoyenne de Montreuil, comme mon Parti. Sans mégoter, sans ergoter, sans « on aurait pu mieux choisir ». J’ai déjà expliqué quelque part que je me considère comme un brardiste tranquille.

 

Au début, il y a le fond : pourquoi il est indispensable, pour notre peuple, de disposer du plus grand nombre de parlementaires Front de Gauche possible. J’ai déjà eu l’occasion de m’exprimer sur le sujet ici et là. Je vous épargne donc les redites, vu que vous êtes, pour l’essentiel, des lectrices et des lecteurs réguliers de ce petit objet nommé le Cri du peuple. Pour les nouveaux venus, disons en bref : des députés Front de Gauche c’est utile pour battre la droite, pour avoir des points d’appui pour les luttes, pour rappeler au parti dit« sérieux » quel est le chemin vers l’égalité, la justice sociale et l’émancipation. Puis, plus nous aurons de députés Front de Gauche, plus nous aurons des outils pour construire la Révolution citoyenne.

Sur Montreuil, comme ailleurs, le Front de Gauche vit, avant tout, grâce aux centaines de Montreuillois qui n’ont d’autre engagement que cette campagne qui bouscule les lignes politiques traditionnelles et les vieilles idées délégataires. Plus que jamais, l’irruption citoyenne constitue la première étape de la prise du pouvoir par le peuple. Je souhaite donc la réussite de ce processus neuf, en rupture avec les expériences politiques passées, puisque résolument tournées vers les individus qui veulent s’emparer du Front de Gauche. Sur la 7e circonscription de la Seine-Saint-Denis, Jean-Pierre Brard est l’outil politique adéquat pour ce faire.

brardJLM.jpg

Pour en revenir à lui en personne, il faut savoir que Jean-Pierre est avant tout un excellent député. Ses interventions à l’Assemblée sont de celles qui fixent les enjeux, éclairent le combat, éveillent les consciences. J’ai en mémoire son explication de vote contre le Mécanisme européen de stabilité. C’est de la vraie politique, un grand moment d’éducation populaire, tant Jean-Pierre sait que, grâce aux réseaux sociaux, sa parole peut sortir de l’hémicycle. Ne serait-ce que pour cela, pour cette parole claire, les Montreuillois et les Bagnoltais ont besoin d’un Brard à l’Assemblée.

Le Front de gauche a également besoin d’un élu expérimenté, qui sait où et quoi chercher dans le galimatias des textes de loi présentés par tel ou tel gouvernement ou parlementaire. Son travail en commission est salué jusqu’aux bancs de la droite. C’est aussi cela l’avantage d’avoir quelques années de présence sur les bancs de l’Assemblée. Je dis ça, oui, pour celles et ceux qui n’ont d’arguments politiques face à Brard que celui de l’âge et de la longévité en tant que parlementaire. J’espère que les mêmes en ont autant au service de Noël Mamère, élu depuis quinze ans. Le jeunisme et le non-cumul dans le temps ne font pas une ligne politique, je vous prie de ne pas m’excuser de le rappeler.


Je me suis aussi dit, connaissant le bonhomme, qu’il devait être un sacré bosseur. Et pas un élu d’apparence qui ne cherchait que les indemnités et un peu de préséance. Bien m’en a pris, je suis allé visiter sa page sur le site de l’Assemblée. Je renonce à compter le nombre de questions écrites, orales et autres interventions diverses. Allez donc vérifier vous mêmes, ce sera aussi simple et vous constaterez que je ne raconte pas de conneries.

Enfin, pour ne pas surcharger cette note inutilement, le Jean-Pierre je l’ai toujours retrouvé dans les luttes sociales. Il n’y a pas une manifestation contre les retraites qu’il ait manquée, sauf à tenir le perchoir de l’Assemblée pour y défendre notre cause. Voilà donc, une raison de plus pour lui renouveler notre confiance.

 

Cet article est extrait du Cri du Peuple

 

Publié dans histoires de campagne

Commenter cet article