Communiqué du PG93 - Est Ensemble / SEDIF

Publié le par Juliette Prados

Bandeau-PG93.jpg

 

Communiqué du Parti de Gauche de Seine-Saint-Denis

Invalidation de la délibération d'adhésion au Sedif de Est Ensemble

 

Le Parti de Gauche de Seine-Saint-Denis salue la décision rendue par le Tribunal Administratif de Montreuil qui annule la délibération portant sur l'adhésion au SEDIF des neuf communes constituant la Communauté d'agglomération Est Ensemble.  

Nous tenons à féliciter la coordination Eau Île-de-France d'avoir engagé ce recours, qui permet de mettre à jour la mise à mal de la démocratie et le mépris des citoyens dans le processus qui a conduit au vote de cette délibération.

Le Parti de Gauche, a l'initiative de la première pétition citoyenne pour un passage en régie publique à Est ensemble, qui avait recueilli plus de 1500 signatures et permis de repousser de plusieurs mois cette adhésion, dénonce l'attitude hypocrite de Bertrand Kern, président de la Communauté d'Agglomération Est-Ensemble.

En effet, alors qu'il s'était engagé à mettre en œuvre tous les moyens nécessaires afin d'étudier la possibilité de passage en régie publique, nous ne pouvons que constater le retard considérable pris dans ce dossier et l'absence totale d'information des usagers de l'agglomération.

Nous demandons donc à l'ensemble des élus qui se sont prononcés en faveur de la gestion publique de l'eau de profiter de ce sursis inespéré pour donner aux neuf communes la possibilité d'y travailler sérieusement.

C'est possible, s'ils refusent cette adhésion au SEDIF et optent pour un simple contrat avec le Syndicat.

Nous nous adressons tout particulièrement aux élus qui, bien que très sincèrement attachés à la régie publique, avaient voté en faveur de l'adhésion au SEDIF en vertu des promesses non tenues de Monsieur Kern. Nous leur demandons instamment de profiter du nouveau vote, annoncé le 26 juin, pour faire valoir le droit des citoyens de l'agglomération à bénéficier d'un véritable service public de l'eau.

Publié dans Communiqués de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article