Compte rendu de délégation PG-93 avec les sans-papiers d'Aulnay

Publié le par Nicolas Voisin

Vendredi 29 janvier 2010 : une délégation du Parti de Gauche s’est rendue auprès des salariés sans-papiers en grève à Aulnay

 

Aulnay-Sans-Pap.jpg

 

En réponse à l’invitation des grévistes, une délégation du Parti de Gauche – 93 s’est rendue vendredi 29 janvier 2010 sur le site de la société de nettoyage STN d’Aulnay-sous-Bois où, depuis presque quatre mois, 28 grévistes sans-papiers occupent les locaux dans le cadre du vaste mouvement qui, depuis octobre 2009, mobilise plus de 6000 travailleuses et travailleurs sans papiers dans des dizaines d’entreprises d’Île-de-France.

 

Tous les travailleurs étaient présents au rendez-vous fixé à 10 heures, regroupés autour de l’unique réchaud à gaz qui leur procure un peu de chaleur dans le hangar. Le responsable syndical CGT a prononcé quelques mots d’accueil, et exposé la situation après toutes ces semaines de lutte, et quelques jours avant que le tribunal de Bobigny  examine le 3 février prochain la demande du propriétaire qui exige leur expulsion.

 

Nicolas Voisin, tête de la liste du Parti de Gauche au sein de la liste 93 « Ensemble pour des régions à gauche, écologiques, solidaires et citoyennes », a alors pris la parole pour saluer la lutte de ces travailleurs. Celle ci révèle au grand jour le scandale de cette exploitation indigne qui dure depuis trop longtemps dans ces entreprises du bâtiment, des travaux publics, du nettoyage, de la sécurité, de la restauration, de l'intérim, etc. où un patronat voyou profite honteusement de la précarité de ces travailleurs, qui paient des impôts, qui cotisent à toutes les caisses de solidarité, qui construisent le pays mais sont maintenus sans droits et risquent quotidiennement l'expulsion. La lutte de ces travailleurs est celle de tous les travailleurs.

 

Avec Bruno Bellegarde (également candidat PG au régionales), Michel Lhermitte et Franck Reidt (militants du comité PG de Bondy), la délégation s’est ensuite engagée au nom du Parti de Gauche à répondre aux quatre urgences de la lutte des grévistes :

 

Appeler à la mobilisation citoyenne pour accompagner les grévistes, mercredi  3 février 2010 à 9h30, au tribunal de Bobigny  qui examinera la demande d’expulsion du propriétaire.

Interpeller la préfecture par l’intermédiaire de la députée PG de Paris Martine Billard pour lui demander de ne pas recourir à la force publique en cas de jugement défavorable et de traiter les dossiers de régularisation dans les plus brefs délais.

Interpeller Monsieur Gérard Ségura, maire (PS) d’Aulnay-sous-Bois, pour qu’il amplifie la solidarité matérielle dont les grévistes ont besoin : du chauffage (un seul réchaud mis à disposition), la réinstallation d’un « barnum » (démonté il y a quelques jours) pour permettre un piquet de grève à l’extérieur sans craindre les intempéries et le froid, la mise en place d’un dispositif d’urgence en cas d’expulsion.

Accentuer la bataille citoyenne et législative – avec notamment l’action des parlementaires du groupe des élus Communistes et Parti de Gauche – pour obtenir du gouvernement leur régularisation par une circulaire qui clarifie, simplifie et harmonise les critères de régularisation par le travail, s'appliquant pour toutes et tous et partout, afin que cesse l'arbitraire des Préfectures.

 

Pour soutenir sur place les grévistes : 124 route de Bondy à Aulnay-sous-Bois.

Pour les accompagner au tribunal : mercredi 3 février 2010 à 9h30, au tribunal de Bobigny.

Publié dans En Seine-Saint-Denis

Commenter cet article