Déclaration commune PG - Gauche Unitaire 93

Publié le par Rédaction 93100 Dessus Dessous


Le 2 décembre 2010

 

Les élections cantonales de mars 2011 constituent la prochaine échéance politique nationale et représentent donc un moment important pour exprimer notre refus de la politique de destruction sociale de Sarkozy et son gouvernement. En Seine-Saint-Denis, cette élection représente l'opportunité de porter au sein du Conseil général une politique en rupture avec les logiques libérales et productivistes et conforme à l'intérêt des habitants du département.

 

La Gauche Unitaire et le Parti de Gauche ont constaté leur accord dans l'approche de cette prochaine échéance électorale, et ont affirmé leur volonté de faire en sorte de favoriser sur l'ensemble des cantons renouvelables des candidatures soutenues par le Front de Gauche qui, à l'échelle du département devront être le reflet de la richesse, de la pluralité du Front de gauche tant en terme de candidats que d'élus potentiels. Il s'agit par cette diversité assumée de favoriser la mobilisation la plus large des électeurs.

 

Les deux organisations regrettent qu'en l'état actuel des négociations au sein du Front de Gauche, et en dépit des nombreuses rencontres départementales qui ont eu lieu, le Parti Communiste de Seine-Saint-Denis, par les préalables qu'il impose sur ses candidats, ne favorise pas pleinement les conditions d'unité et donc de succès. Le Front de Gauche est un rassemblement de plusieurs forces, qui ont des histoires différentes, et qui ne peut se construire et se développer autour d’un seul parti. 

 

La Gauche Unitaire 93 et le Parti de Gauche 93 ne se résignent pas à cette situation et à cette absence d'accord au niveau départemental. Ils notent qu'il est encore largement temps de dépasser ce blocage avec leur partenaire du Front de Gauche.

 

Pour répondre aux besoins de la population de Seine-Saint-Denis qui ont besoin plus que jamais d'une gauche combative contre la politique libérale de Nicolas Sarkozy, ils œuvreront au rassemblement le plus large. Ils soutiendront donc les conseillers généraux sortant issus des trois formations du Front de Gauche. Dans les autres cantons, ils soutiendront les candidatures du Front de Gauche qui réunissent les conditions nécessaires de respect du pluralisme et d’équilibre des forces. Quand ces conditions ne seront pas réunies, ils examineront concrètement l’opportunité de pouvoir développer une démarche alternative de rassemblement pour défendre une orientation de rupture avec le libéralisme.

 

 

 

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article