Le printemps peut ouvrir d’autres perspectives...

Publié le par Juliette Prados

   
   


Le printemps peut ouvrir d’autres perspectives,

 

cela (re)commence dès le 23 mars !

 

Les 14 et 21 mars, à l’occasion des élections régionales, les Françaises et les Français ont largement condamné la politique de régression sociale menée par Nicolas SARKOZY et son gouvernement. Ils ont manifesté leur volonté de rupture avec cette politique qui casse, oppose et attise les haines.

La prochaine étape de la démolition, inscrite au calendrier du gouvernement, portera une nouvelle fois sur la remise en question de notre système de retraites par répartition et par une poursuite des politiques de démantèlement des services publics et de réduction des effectifs dans la fonction publique.

Le 23 mars, les salariés du public comme du privé sont appelés à la mobilisation pour imposer d’autres choix en matière de salaires, d’emploi, de retraites et pour défendre et améliorer les services publics. Après le vote sanction des régionales, le développement de l’action est nécessaire.


Il faut mettre un coup d’arrêt à cette fuite en avant en matière d’allègements de « charges patronales », de suppression de la taxe professionnelle, d’aides massives aux banques dont on mesure l’inefficacité pour la reprise de l’activité et la baisse du chômage.


Il nous faut mettre fin aux suppressions massives de postes indispensables à la qualité du service public de la santé, de l’éducation, de la recherche ou encore de la justice.


Le 23 mars, nous serons avec toutes celles et tous ceux qui veulent que les choses bougent enfin. Avec ceux qui veulent des réformes garantissant la retraite à 60 ans, le niveau des pensions, l’emploi, le financement, la prise en compte de la pénibilité, le code des pensions et la réduction des inégalités.


Pour ce qui nous concerne, nous restons attachés au droit à partir en retraite dès 60 ans. Notre pays n’a jamais été aussi riche ! Rien ne justifie l’appauvrissement des retraités ou la remise en cause de la retraite par répartition. En taxant les revenus financiers, il est possible de garantir à tous une retraite à taux plein dès soixante ans. Nous n’accepterons pas les nouveaux reculs annoncés par le gouvernement !


Ensemble, le 23 mars, pour un troisième tour !

 


ju2.jpgJuliette PRADOS

Conseillère municipale de Montreuil 

Responsable départementale du Parti de Gauche



GLCGaylord LE CHEQUER

Président du groupe des élus Gauche Unie et Citoyenne

Secrétaire général du Comité des Citoyens Montreuillois

 


Publié dans Communiqués de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article