Même pas peur, Madame Voynet !

Publié le par Nathanaël Uhl

Nath pour 93100

Madame la sénatrice-maire,

 

J’ai bien reçu votre message adressé « aux militants de l’écologie, du socialisme et de toutes les couleurs de la gauche ». Je l’ai lu avec intérêt et ma première réaction a été un retour dans mon enfance, assorti de la mémoire d’un sketch de Coluche… En fait, vous êtes Roger Gicquel : « Montreuil a peur ».

Heureusement que la direction de votre parti, Europe Ecologie Les Verts, a donné pour consigne à ses candidats « de ne pas axer la campagne sur le Japon »… Qu’est-ce que cela aurait été sinon ?

En fait, nous le savons, en matière politique, la peur est un puissant anesthésiant. Je déduis de votre texte que vous n’avez pas oublié votre formation initiale. Vous cherchez à provoquer la peur… Parce que, je le lis, vous-même êtes transie d’effroi à l’idée que votre candidate ne subisse une avoinée lors du prochain scrutin.

Du coup, la missive que vous avez fait rédiger vous montre sous un jour qui, s’il n’étonne nullement les militants politiques habitués à vos effets de manche, devrait surprendre les citoyens. Peut être est-ce pour cela d’ailleurs que vous ne vous adressez pas à eux.

Au demeurant, vous en avez bien peur de ces citoyens pour empiler les contre-vérités – vous concéder des erreurs serait encore bien aimable. Ainsi, je vous remercie de créditer le Parti de Gauche de deux élus supplémentaires, c’est fort agréable à vous mais, si vous connaissiez la ville dont vous êtes la première magistrate et parlementaire, vous sauriez que notre représentante au conseil que vous présidez s’appelle Juliette Prados et qu’elle est seule à siéger sous cette étiquette.

Vous nous faites beaucoup d’honneur encore en nous qualifiant « d’enragés ». Certes, nous le sommes, je l’ai même écrit sur ce blog, mais pas pour les raisons que vous évoquez en petite politicienne que vous êtes. Nous appelons avec détermination et lucidité à voter pour trois candidats : Christophe Alliaume, Dominique Attia, Bellaïde Bedreddine. Nous sommes attristés que l’union n’ait pu se faire entre trois organisations qui sont bien proches mais nous n’enrageons pas de ne pas rajouter de la confusion à la confusion. Si nous sommes verts de rage, c’est parce que le capitalisme fusse-t-il vert pomme continue à épuiser la terre autant que le travailleur. Si nous sommes rouges de colère, c’est parce que notre peuple souffre de ce capitalisme quelle qu’en soit la couleur. Mais assez parlé de nous, revenons à vous.

Vous avez peur. Peur de perdre l’occasion de faire la démonstration à votre encombrant allié et ami Bartolone que vous seriez la mieux placée pour représenter la social-démocratie aux prochaines élections législatives. Il faudra vous y habituer, Montreuil n’est pas Bègles quoi que vous en pensiez.

Vous avez peur. Peur des citoyens que vous fuyez hors des campagnes électorales et que vous prenez pour des veaux, visiblement, en déversant vos fadaises éculées.

Vous avez peur. Peur des responsables associatifs derrière lesquels vous ne voyez que des agents stipendiés par les composantes de la minorité municipale. Peut être que, si vous aviez fait preuve de l’écoute que vous revendiquez, ils seraient plus nombreux à vous prendre au sérieux.

Vous avez peur. Peur du personnel municipal, considérant chaque agent comme un bolchévique au couteau entre les dents. Quel exploit, madame la Sénatrice-maire, que d’avoir, par votre politique de terreur autant que de terrorisée, mis en grève – contre vous-même – plus de deux agents sur trois en février 2010.

Madame la Sénatrice-maire, je comprends, au final. La bouchée est un peu grosse pour vous et vous avez peur de vous étouffer. Il n’y a rien de honteux à refuser un plat que l’on n’aime pas, ce n’est impoli que lorsque l’on y picore pour laisser l’assiette pleine en ayant assuré que « c’était très bon ». N’ayez pas peur, si vous passez votre tour, nous ne vous en voudrons pas.

Publié dans Coups de calcaire...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maurice 20/03/2011 00:08


je veux pas une consigne de vote et je m'en fiche des logos et etiquettes mais j'ai qu'un vote. Je vote qui demain pour être sur de battre les 2 candidats à bartolone ? si on disperse tous nos voix
sur vos 3 candidats, les 3 sont surs de perdre ? c'est pas ça que vous voulez tout de même ?


Riva 19/03/2011 11:58


Maurice, il est impossible de vous donner une consigne de vote plus précise. Il n'y a malheureusement pas pour cette élection un accord Front de Gauche en Seine Saint Denis et à Montreuil. Le
comité du Parti de Gauche Montreuil, comme la Gauche Unitaire, n'ont pas de candidat et n'ont apposé leur logo sur aucune affiche électorale à Montreuil. A vous de choisir entre l'un des 3 cités
sur notre tract.


Maurice 18/03/2011 23:54


j'ai un problème je veux battre les 2 candidats de Bartolone. mais vous donnez 3 noms pour le vote et j'ai qu'un bulletin pour voter c'est quel vote que vous me conseillez vraiment pour le 1er tour
?


Nathanaël Uhl 18/03/2011 14:19


@ François : dans son invite, la sénatrice-maire dit "il est indécent de parler des élections cantonales" alors que la catastrophe nucléaire au Japon, alors que la Lybie... Le reste, vous avez déjà
dû le lire, qui motive ma réaction du berger à la chienne de garde...
Que pensez-vous, en termes d'indécences, de ceci diffusé sur la liste de discussion "Montreuil Vraiment" :
"Une minute de silence en solidarité avec le peuple japonais

Samedi 19 mars - Montreuil

Devant la boutique EDF
19 Rue capitaine Dreyfus

2 rendez-vous : 14h et 16 h

Appel lancé par le groupe Europe Ecologie- Les Verts de Montreuil

Flyer d'appel + Tract à faire circuler largement en PJ" (fin de citation).

Où est la décence ?


Rédaction 93100 Dessus Dessous 18/03/2011 14:22



A noter : le 19 mars est le jour retenu pour la journée de mobilisation nationale de défense du service public de l'éducation nationale, et une manifestation est organisée à Paris à 14h00.


par ailleurs, un rassemblement de solidarité avec le peuple japonais est organisé dimanche après-midi par le réseau sortir du nucléaire et plusieurs dizaines d'organisations.


 



François 18/03/2011 12:29


Toujours la même rengaine. Toujours le même "délit de sale gueule", c'est bien écrit en plus. Vous vous faites plaisir, c'est l'important.
En fait, comme dans le principe du "point Godwin" à l'échelle de la politique macro, il y a le "point Voynet".
Une poubelle renversée, un papier gras, c'est Voynet.
La gauche me déprime à Montreuil, c'est réellement pitoyable.

Revendiquez d'être "enragés", vous n'en êtes que moins constructifs.

L'autre jour, je surprenais une altercation des vos électeurs contre des colleurs pour madame Pillon. "Enragés" était bien le terme et on se demande quelle conception de la démocratie il y a chez
certains.

Courage, un jour vous serez pris au sérieux.

"petite politicienne", "fadaises éculées", "avoinée", "stipendiés", "La bouchée est un peu grosse pour vous", entre "word-dropping" (puis que c'est ce qui semble vous faire "kiffer") hautain et
démarche de "ridiculisation" (on peut en inventer aussi), c'est de la pure masturbation intellectuelle dans l'air du temps, de la gauche d'opposition. Après tout, c'est banal à force.

Courage ! Les thèmes nouveaux arriveront peut-être un jour.


Rédaction 93100 Dessus Dessous 18/03/2011 14:12



Peut-être faudrait-il publier le texte de Dominique Voynet qui a donné lieu à cette réponse... vous verrez ainsi qu'elle n'a rien à apprendre en terme de "Word-Dropping" ou usage du délit de sale
gueule...