ON A MAL A NOTRE FEUILLE D’IMPOTS

Publié le par Groupe RGC-PG

 

TRIBUNE DES ELUS RASSEMBLEMENT DE LA GAUCHE CITOYENNE

ET PARTI DE GAUCHE A LIRE PROCHAINEMENT DANS TOUS MONTREUIL

 

ON A MAL A NOTRE FEUILLE D’IMPOTS

 

Le 25 mars 2010, la majorité municipale votait une importante hausse des impôts locaux : + 8 % à + 12 %.

 

Pour la première fois elle est répercutée sur vos feuilles d’impôts. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la note est salée !

 

Au total, la municipalité ponctionne 62.9 millions d’euros directement dans vos poches. Pourquoi pas, si cette somme était justement redistribuée pour améliorer le cadre de vie des habitants et pour développer une politique sociale ambitieuse qui permette de soulager les Montreuillois les plus faibles des conséquences de la crise. Est-ce le cas ?

 

Pourquoi pas si cela permettait de dégager les marges indispensables à la réalisation des investissements futurs. Est-ce le cas ? Non ! A ce jour, le moindre euro semble avant tout employé à combler les dépassements récurrents de budgets qui ne sont pas maîtrisés (tels que le Parc Aquatique, les travaux d’aménagement du futur cinéma municipal Georges Méliès ou encore ceux de l’école Voltaire)

 

Derrière les discours, la réalité finit toujours par se voir. L’augmentation des impôts a été inefficace pour les finances locales en plus d’être parfaitement injuste pour les Montreuillois.

 

Dans ce contexte, comment ne pas être stupéfait de la décision de l’OPHM de Montreuil d’appliquer la double peine à ses locataires qui, à l’instar de ceux de la cité de l’espoir, verront leurs loyers augmenter au total de + 8% !

 

Pour notre part, nous pensons que la seule mesure de justice sociale réside dans le refus d’appliquer le surloyer qui doit être supprimé, comme cela figure dans le programme du Front de Gauche. Nous continuons de militer pour que les loyers soient bloqués.

 

A la veille de l’examen des orientations budgétaires pour 2012, nous serons particulièrement vigilants face aux choix de la majorité. Nous refuserons de voir les montreuillois contraints d’éponger les gaspillages et les dérives budgétaires actuelles. Nous refuserons catégoriquement toute nouvelle hausse des prélèvements.

 

 

Danièle CREACHCADEC - Gaylord LE CHEQUER et Juliette PRADOS

Image1-copie-3


Publié dans Du côté des élus...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article