Quelle rentrée !

Publié le par Juliette Prados

ju2.jpgNous avons à peine eu le temps de voir passer l’été, et voilà que septembre est déjà derrière nous !

Il faut dire que ces dernières semaines ont été plus que chargées.

 

 

Un été à se remuer les méninges

 Au Parti de Gauche, la période estivale n’a pas été de tout repos : en effet, le travail de réflexion mené depuis la création du parti au travers de nos forums, commissions et comités nous a fourni une formidable matière pour élaborer nos premières contributions au programme partagé du Front de Gauche. Au total, ce sont près de 1000 propositions concrètes réparties en 177 fiches qui ont été débattues et amendées lors de nos universités d’été, que vous pouvez consulter sur le site http://programme.lepartidegauche.fr.

N’hésitez pas à les lire, les partager, en discuter, mais également à apporter vos propres contributions : le site est fait pour ça !

 

Une première version de ces fiches a été présentée lors de la Fête de l’Humanité, sur le stand du Parti de Gauche. Un stand qui, sous le thème générique « Vite, la Révolution Citoyenne », a vu se succéder de nombreux débats passionnants : « La publicité, bras armé du Consumérisme », « Le rassemblement de toute l’autre gauche, ça marche : les enseignements de Limousin Terre de Gauche », « Gouverner face aux banques, au FMI et à la Commission européenne »… Tous ces débats peuvent encore être visionnés sur le site de la Télé de Gauche.

 

Danielle Mitterrand en personne nous a d’ailleurs fait l’honneur de sa présence à l’occasion d’une soirée dédiée à l’accès à l’eau potable et l’assainissement comme droit humain essentiel.

humaeau

 

L’eau de l’agglo

 

L’eau, un sujet plus que jamais sur le devant de la scène à Montreuil et dans les huit autres communes d’Est-Ensemble.

En effet, c’est le 19 octobre que nos conseillers communautaires devront se prononcer sur le choix de gestion pour l’agglo : retour au SEDIF ? régie publique ?

Sachant que la décision de ne pas ré adhérer immédiatement n’a été votée que le 16 février, nos élus n’auront eu que huit mois pour plancher. Otez les grandes vacances, il ne reste plus que six mois ! Un peu court pour prendre une telle décision, n’est-ce pas ? D’autant que nous, citoyens, étions censés être associés à la réflexion au travers de réunions publiques. Or, de réunions publiques, il n’y en a eu aucune… si ce n’est celles organisées par le Collectif Eau Est Ensemble. Pire, le rapport commandé par l’agglo au Cabinet Calia n’a toujours pas été présenté officiellement aux élus !

EAUpanneau

En revanche, il a rapidement été remis aux journalistes de la Tribune, qui se sont empressés d’en tirer des conclusions hâtives et étonnantes… sur lesquelles revient Marc Laimé sur son blog Eaux Glacées.

 

Jusqu’à présent, deux maires se sont positionnés fermement en faveur du retour en régie publique : Marc Everbecq, maire de Bagnolet, et Dominique Voynet, maire de Montreuil... Il n’est donc pas exclus que soit demander à Est-Ensemble la création d’une régie publique pour ces deux communes ; en effet, rien n’empêche deux types de gestion au sein d’une même communauté d’agglomération.

Toutefois, quelle que soit la décision finale, elle n’aura aucun sens si la population n’y est pas pleinement associée. A Montreuil, les habitants sont sensibilisés depuis plusieurs années déjà grâce aux campagnes menées par l’association PRS puis le Parti de Gauche, mais également la Fase, ATTAC ou encore des collectifs tels S-Eau-S ou la coordination Eau Île-de-France.

Dominique Voynet et son équipe ont, après quelques atermoiements, pris le sujet à bras le corps et envisagent même la mise en place d’une votation citoyenne. Une preuve que la question peut faire l’unanimité à gauche : d’ailleurs, c’est bien l’ensemble des élus de gauche qui a mené campagne en 2008 au sein du SEDIF pour un retour en régie publique.

 

Le film « Water Makes Money », qui s’attaque au scandale que représente la mainmise des multinationales sur l’eau, diffusé le 27 septembre dernier au Méliès,  démontre qu’à travers la question de l’eau, c’est bien sur la limite des partenariats public / privé qu’il convient de s’interroger.

Une question que nous ne manquerons pas d’étendre à d’autres sujets, comme la collecte des ordures ou encore… la santé !

 

CMS en lutte !

 

cmsEt la santé, à Montreuil, c’est un sujet bien délicat. La municipalité a eu beau dénoncer le projet de réforme de la permanence des soins de santé en proposant un vœu au dernier conseil municipal, elle reste sourde à ceux qui, au quotidien, assurent un service public de la santé de qualité à nos concitoyens : les Centres municipaux de santé.

La fermeture du centre Voltaire provoque toujours la colère de nos concitoyens, et nous avons pu assister le mardi 5 octobre à la toute première grève des personnels des CMS.

La quasi-totalité des employés ont suivi le mouvement, et s’est retrouvée pour un rassemblement devant la mairie, où a été distribuée une lettre ouverte à Dominique Voynet, que nous vous invitons à signer et à faire circuler. 

 

 

Une actualité politique et sociale riche, donc, avec en toile de fond la mobilisation contre la réforme des retraites, qui ne cesse de s’amplifier malgré le mépris affiché du gouvernement.

Une mobilisation particulièrement active à Montreuil, sur laquelle nous reviendrons dans un prochain billet.

    

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article