Qui veut sauver le préfet Lambert ?

Publié le par Laurent Abrahams

Ouf, le parlement a réussi à voter une loi dans l’urgence pour sauver le soldat Lambert !

Le préfet de Seine Saint Denis nommé il y a un an, fêtera ses 65 ans le 5 juin prochain et aurait été atteint par la limite d’âge. Il fallait agir vite. Et quand le système craque de toutes parts le gouvernement sait où sont ses priorités.

Le 26 mai 2011 restera dans l’histoire grâce à l’adoption de la loi sur « le maintien en fonction au-delà de la limite d’âge de fonctionnaires nommés dans des emplois à la décision du gouvernement ». C’est grâce à ce genre de loi adoptée que l’on se rend compte que notre parlement est devenu un appareil au service d’intérêts particuliers.

Si le texte a passé sans encombre l’étape du Sénat, il a été désavoué par la commission des lois. En effet, des voix de droite, dont celle de Patrick Devedjian, lui-même poussé à la porte de l’EPAD par la limite d’âge pour laisser sa place au prince Jean, ont rejoint la gauche pour rejeter ce texte de circonstance. Mais au royaume des oligarques, la voix du premier d'entre eux, Nicolas Sarkozy, finit toujours par l'emporter !

Pour Marc Dolez (PG), ce texte accrédite l’idée que la qualité du service public ne dépend que de quelques personnes et est une nouvelle attaque contre notre fonction publique.

A l’heure où, en écho au printemps arabe, les places des cités Européennes voient fleurir tentes, banderoles et agora, le gouvernement légifère pour sauver le poste des gens « irremplaçables ». Alors souhaitons un bon anniversaire au Préfet Lambert et préparons la révolution citoyenne !

 

90188_une-sarkozy-lambert.jpg


Publié dans En Seine-Saint-Denis

Commenter cet article

PORTRARD 27/04/2012 19:55

Il va être temps de faire les valises !