Régionales 2010 : jour J-4 !

Publié le par Nicolas Voisin

La tension monte... on le sent bien. A quatre jours du vote, tout le monde commence à prendre conscience qu'il peut se passer des choses à l'occasion des régionales.

Et cela,
malgré toutes les manoeuvres du gouvernement pour faire en sorte que le débat politique n'ait pas lieu depuis le début de la campagne.  Puis, lorsque le débat s'est quand même imposé (grace aux mobilisations sociales surtout), on a vu comment la droite a multiplié les provocations pour amener la campagne dans le caniveau. Aujourd'hui encore, tout est fait pour garantir que ces élections restent dominées par le bipolarisme UMP-PS, avec l'opposition en gants blancs que les 20 régions socialistes ont opposé depuis 6 ans à la politique de Chirac puis de Sarkozy !

La tension monte. Sarkozy comprend que le risque d'une défaite totale de la droite dans les 22 régions est bien réel. Et cela, pour nous, c'est une très bonne nouvelle, car nous pensons qu'une défaite de la droite soulagera concrètement les souffrances de notre peuple qui subit  quotidiennement les assauts de la politique libérale !

Ci-dessous un extrait de l'édito du site national du Parti de Gauche :

Même la discussion parlementaire sur la loi de modernisation agricole a été repoussée en avril ! Elle rejoindra la cohorte des projets gouvernementaux opportunément retardés. Retraites, réforme du marché de l'électricité, restructurations hospitalières, taxe carbone... tout cela est renvoyé en avril, juin ou septembre, en tout cas après les élections régionales. La droite dément ainsi son propre bobard selon lequel elle ne tiendrait aucun compte du résultat des urnes. Si ce calendrier sent la tentation de frapper dur avec un plan d'austérité à la rentrée, il sent aussi la peur du vote à plein nez.

 

Il reste quelques jours avant le 14 mars pour le faire savoir. Car pour l'instant, tout est fait pour provoquer l'abstention populaire. Soyons sans naïveté. C'est une stratégie délibérée. Regardez comment chaque semaine accouche de sa pitrerie. D'abord Frèche, puis Soumaré, enfin les larcins de Madelin et Devedjian vieux de 40 ans alors que leurs plus graves méfaits sont bien plus récents voire encore à venir si nous ne les arrêtons pas. Tout ceci installe dans la tête de ceux qui ont le plus intérêt au changement que cette élection ne compte rien pour eux. Le lent retour au suffrage censitaire ne tombe pas du ciel. Il sert les intérêts des puissants, des installés, de la longue liste de ceux qui craignent de faire les frais de la révolution démocratique dont notre pays a besoin.

 

 

Mais pour battre la droite, il faut changer la gauche ! Et ça, il nous reste encore quatre jours pour aller convaincre nos amis, nos voisins, nos collègues qu'il faut voter dimanche, que cela servira... et qu'il y aura la possibilité d'émettre un vote vraiment utile : celui du premier tour ! Celui qui installera les rapports de force au sein de la Gauche et qui façonnera le profil de la Gauche toute entière... Tant au niveau national, que régional ou même local !

 

Suite de l'édito :

 

 

L'abstention amoindrirait la portée du vote. Les alliances de second tour peuvent en changer la signification. Une fusion avec le Modem contribuerait ainsi à transformer une gifle de gauche contre la droite en l'expression d'une simple opposition à Nicolas Sarkozy, aux contours politiques nébuleux et variables selon les régions. En constituant des listes autonomes dans tout le pays, nous avons déjà enrayé la marche du PS vers l'alliance au centre, car ils voulaient l'alliance à gauche au premier tour pour faire passer « l'élargissement » vers le Modem au second. Maintenant il faut finir le travail. Le score du Front de Gauche le 14 sera la clé du 21. Soit nous échouons et ce sera la confusion démocrate si désastreuse pour la gauche. Soit nous arrachons un vote de gauche contre la droite et celle-ci sera KO debout. Alors les énergies considérables pour le changement, comprimées par la crise, finiront par trouver leur chemin.



Conclusion : dimanche
votez, et faites voter Front de Gauche !

Ci-dessous le tract de fin de campagne édité par le Parti de Gauche - Seine-Saint-Denis.



Cliquez sur les images pour agrandir

Tabloid93-1.jpg

Tabloid93-2.jpg

Tabloid93-3.jpg

Tabloid93-4-copie-1.jpg

Commenter cet article