Une Maire-Adjointe écologiste de Bobigny rejoint le Parti de Gauche

Publié le par Rédaction Blog

Bandeau-PG93.jpgVoici un communiqué qui nous est parvenu samedi dernier à l'occasion de la Convention Nationale du Parti de Gauche qui s'est tenue à Crosne (91) pendant le week-end.



Communiqué de Nicole Lemaitre Della Vedova
Maire adjointe à Bobigny (93)

Militante écologiste de toujours et élue municipale depuis 1995, adhérente chez Les Verts jusqu’en 2006, j’ai décidé de rejoindre le Parti de Gauche à l’occasion de sa Convention Nationale qui se tient à Crosnes (91) pendant le week-end des 5 et 6 décembre 2009.

Je fais ce choix dans le même mouvement qui conduit Martine Billard, députée de Paris, à rejoindre le Parti de Gauche avec près de 300 militants de la Gauche Ecologiste qui ont aussi choisi de quitter les Verts. Cette décision, mûrement réfléchie, est prise dans le contexte historique d’une crise mondiale d’un système économique totalement incapable de remettre en cause les fondements du capitalisme productiviste et financier qui poursuit, et amplifie même, les conditions du désastre écologique et social. Cette crise est systémique car tout à la fois économique, écologique, sociale, alimentaire, culturelle, idéologique et géopolitique.

Face à cette crise, une partie de la gauche avec - en France - le Parti Socialiste et Europe Ecologie, acceptent le compromis avec le capitalisme en se fondant dans le carcan libéral du Traité de Lisbonne, en proposant l’alliance avec le Modem, en entretenant l’illusion d’un « capitalisme verts », en offrant une opposition « en gants blancs » à Sarkozy, en se disqualifiant dans les interminables querelles de personnes.

Face à cette crise, la Gauche doit se relever pour imposer une rupture radicale et construire avec les citoyens mobilisés un autre modèle de société écologique et solidaire.

Le Parti de Gauche veut construire un programme de ruptures écologiques et sociales pour le XXIe siècle. Les citoyens sont disponibles comme le montrent les mobilisations sociales contre le gouvernement Sarkozy. Il faut une issue politique à cette colère. Un espoir est né avec le Front de Gauche constitué avec le Parti de Gauche, le Parti Communiste Français et la Gauche Unitaire lors des élections européennes. Ce rassemblement va encore s’élargir lors des prochaines élections régionales avec le renfort des Alternatifs, de la FASE, et de militants du NPA et des Verts.

Retrouvant avec le Parti de Gauche un outil pour l’action collective, je participerai de toutes mes forces à ce projet.

Publié dans En Seine-Saint-Denis

Commenter cet article