Education nationale : Le collège Lenain de Tillemont non retenu parmi les établissements REP+

Publié le par Rédaction Parti de Gauche Montreuil

LNT-greve.jpg

Ce mercredi 05 février 2014, la liste définitive des six collèges du département retenus¹ pour entrer dans le nouveau réseau d’éducation prioritaire à la rentrée 2014 a été rendue. Malheureusement, aucun établissement montreuillois n’a été sélectionné


Pourtant, le collège Lenain de Tillemont pouvait parfaitement prétendre à intégrer ce dispositif. Labélisé ECLAIR² et situé en zone urbaine sensible, il fait en effet partie de ces établissements où se concentrent les difficultés depuis des années. Face à ce constat, l’idée de favoriser la stabilisation et la concertation entre les équipes éducatives, dans le but de permettre aux élèves comme aux enseignants de travailler dans de meilleures conditions, y apparaissait pertinente.


Bien que n’étant pas une fin en soi, l’éventualité de voir Lenain de Tillemont passer REP+ dès la rentrée prochaine allait donc plutôt dans le bon sens. Cependant, il semble que comme de nombreux établissements situés en zone d’éducation prioritaire, le collège montreuillois ait été victime de la logique de réduction des dépenses publiques suivie par le gouvernement.


En effet, 58 établissements de Seine-Saint-Denis sont actuellement situés en ZEP. 18 d’entre eux sont, comme Lenain de Tillemont, labélisés ECLAIR. Cependant, la réforme de Vincent Peillon prévoit de concentrer les efforts pour la rentrée 2014 uniquement sur 6 collèges (puis 20 à l’horizon 2015).


Pire, il apparaît aujourd’hui que les dépenses supplémentaires destinées au financement des REP+ se feront sur le dos des autres établissements. On ne compte plus en effet les collèges du département qui voient leurs dotations prévisionnelles pour la rentrée prochaine baisser. Une telle perspective ne peut donc qu’inquiéter ceux qui se battent en faveur d’une véritable école de l’égalité. C’est ce qui explique que 14 collèges du 93 étaient ce jeudi en grève.


Concernant Lenain de Tillemont, les enseignants aujourd’hui réunis en assemblée générale ont eu le désagrément d’apprendre que les travaux de rénovation prévus et présentés au personnel, n’ont toujours pas été inscrits au budget du Conseil général. Il apparait là encore, que la volonté de réduction des dépenses publiques l’ait emporté sur l’amélioration des conditions de travail au sein de l’établissement.


Si pour le Front de gauche « dépenser pour l’école, c’est investir dans l’avenir », il semble malheureusement que pour l’actuelle majorité gouvernementale ce ne soit pas le cas. La nouvelle polémique autour du gel de l’avancement des fonctionnaires en est une preuve de plus.

 

¹ A ce jour, aucun motif de sélection n’a été exposé.

² Actuel dispositif d’éducation prioritaire visant à terme à être remplacé par le réseau REP+.

Publié dans Engagés !

Commenter cet article