Refondation de l’école et réforme des rythmes scolaires, investissons les espaces de débat et de concertation

Publié le par Groupe RGC - PG

rgcpg 

 

 

 

Refondation de l’école et réforme des rythmes scolaires,  

investissons les espaces de débat et de concertation  

 

 

Tribune des élus RGC - PG

à lire dans le prochain numéro de Tous Montreuil

 

 

Le 23 janvier, le ministre de l’éducation nationale a présenté le projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République. Parallèlement, c’est par décret qu’il a instauré le nouveau rythme scolaire qui entrera en vigueur à la rentrée 2013 ou, par dérogation, en 2014. Cette dernière mesure renvoie aux villes la responsabilité de mise en œuvre opérationnelle de cette réforme accompagnée, pour 2013, d’une incitation financière. Celles qui n’auront pas saisi la carotte financière se verront de toute façon contraintes d’appliquer la mesure à la rentrée 2014 mais cette fois-ci sans garanties financières à ce jour.

 

C’est dans ce contexte, et après quelques atermoiements qui ont semé le trouble parmi la communauté éducative, chez les parents d’élèves et les 900 agents communaux que la municipalité a annoncé sa décision de reporter à septembre 2014 la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires. Cette décision est sage, nous l’avions appelé de nos vœux, nous nous réjouissons d’avoir été entendus.

 

Maintenant doit s’ouvrir un temps d’explication et de débat permettant une véritable appropriation des enjeux qui entourent ce projet de refondation de l’école qui reste perfectible à bien des égards. A Montreuil, dans la nécessaire concertation à engager, il faut libérer les espaces de dialogue et encourager les conseils d’écoles à se saisir du sujet. Un Plan Educatif Local tel que prévu par la loi pour la refondation de l’école, ou la décision d’allongement de la pause méridienne dans le cadre de l’aménagement des rythmes scolaires doivent être le fruit d’une concertation de qualité et respectueuse de la diversité de l’ensemble des acteurs concernés.

 

Parents, enseignants, personnels de la ville, associations, syndicats, l’école et l’avenir de nos enfants méritent que vous investissiez ce débat pour y faire entendre votre voix. Pour notre part, à notre place, nous y sommes prêts, à vos côtés et à votre écoute.

 

Publié dans Du côté des élus...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article