On va se dire les choses... (suite)

Publié le par Nicolas Voisin

Eh bien on s'était trompé !

Contrairement à ce que nous disions hier, le Parisien  de ce matin a trouvé le moyen de faire deux colonnes sur la rencontre secrète d'hier entre les deux blocs déchirés de l'ancienne majorité de Dominique Voynet.

Alors qu'apprenons-nous...

- Le groupe des dix élus dissidents de la semaine dernière se serait réduit - selon le Parisien - à "cinq maires adjoints rebelles (sic) et un conseiller" qui doivent trouver un accord avec la maire... Tiens ? Il en manque. Plus loin, l'article rappelle le boycott du conseil par "ces derniers et quatre autres élus, ex-PS également". Sûrement une confusion. Il faut dire - à la décharge du journaliste - que toute cette affaire n'est pas très claire !

- La négociation (qui donc se poursuivrait) porterait exclusivement sur le niveau d'augmentation des taux de la fiscalité locale : au dessus de 6% ou au dessous ?... A 5,99%, les choses s'arrangeront-t-elles ? Vont-ils lâcher pour 6,01% ? Suspense...

- Néanmoins, les mesures auraient d'ores et déjà été prises par Dominique Voynet pour retirer à ses adjoints leurs délégations, par la voie exclusivement administrative (par "la directrice générale des services"), effaçant toute référence aux  délégations des élus sur le site (on a été vérifier, c'est vrai ! Les portraits restent... pas les attributions). Drôle de méthode !

Bon... On apprend pas grand chose... mais ça remplit quand même deux colonnes... Quand on vous disait, la semaine dernière que cette histoire ferait vendre du papier (et bientôt - on est prêt à parier - des sondages !), effaçant des médias  - à part  les rebondissements de ce nouveau duel complètement stérile pour la gauche - toute trace de l'intense vie politique et sociale de la ville de Montreuil, et ferait passer très loin à l'arrière plan celles et ceux qui luttent au quotidien pour l'action collective et l'intérêt général.




Parisien-5-mars-2010.jpg

Publié dans Lu dans la presse...

Commenter cet article